Pouce ! Cà pousse ! ! !

22 octobre 2018

MIRABELLIER

L'automne, c'est la saison pour planter les arbres... Si vous suivez mon blog, peut-être vous souvenez-vous que notre vieux prunier Reine-Claude s'était effondré un jour de grand vent en juin 2017 (depuis, les xylocopes ont élu domicile dans les morceaux de son tronc et de ses branches, la vie continue !)... Eh bien voici un "petit jeune" qui vient combler le manque, offert à mon cher et tendre par ses collègues. Un petit mirabellier vigoureux et plein de promesses ! Un topo s'imposait...

MIRABELLIER

Arbre fruitier, Vivace, Caduc

IMG_1245

106501567

117008698

Cà, c'est ce que nous espérons dans quelques années !

*

Grecs et Romains connaissaient et appréciaient déjà les mirabelles... Sous-espèce du prunier, le mirabellier est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus, originaire d’Asie et d’Europe et introduit en France à l’époque des croisades. Depuis cette époque, la mirabelle est devenue l’un des fruits emblématiques dans le Nord-Est. En Lorraine et en Alsace, il bénéficie d’une appellation d’origine. Le mirabellier peut être planté dans toutes les régions du monde jouissant d’un climat tempéré. Il supporte les altitudes jusqu’à environ mille mètres. C’est un arbre autofertile, car il porte des fleurs mâles et femelles. Du printemps à l'automne, le mirabellier offre une floraison abondante suivie d'une production généreuse de petites prunes dorées aussi goûteuses que décoratives. Facile à cultiver au jardin, il s'adapte facilement dans toutes nos régions. Il est très productif. Ses fruits riches en vitamine C sont sucrés. L’espèce bénéficie d’une longue durée de vie et se décline en plusieurs variétés.

Nom : PRUNUS DOMESTICA MIRABELLA

Famille : Rosacées

PLANTATION

Il doit être planté sur un sol nu, libre de gazon et de toutes autres herbes, dans des régions où la chaleur n’est pas extrême de jour ou de nuit. Cela étant, pour assurer sa maturation, il doit bénéficier d’une belle exposition au soleil et rester à l’abri des vents violents. Le mirabellier peut être cultivé pratiquement dans tous types de sols. Bien qu'autofertile, un mirabellier produira plus s'il est installé proche d'une autre variété de prunier (telle que les pruniers Reine Claude).

A quel moment planter un mirabellier ?

En raison de ses fortes capacités d’adaptation, il peut être planté toute l’année s’il est déjà en conteneur.

La période la plus propice reste cependant celle de l’automne où le sol n’est pas gelé.

Par contre, un mirabellier à racines nues doit être mis en terre entre le mois de novembre et de mars.

 Comment planter un mirabellier ? 

Préparer un trou de 80 centimètres en tous sens et planter solidement un tuteur en face pour les arbres tiges. Faire tremper la motte dans l'eau quelques minutes. Egoutter et placer au centre du trou en laissant le collet au-dessus de la surface du sol. Combler l'espace vide avec du terreau jusqu'à recouvrir la motte. Tasser avec le pied, former une cuvette d'arrosage. Arroser abondamment. Réduire la longueur de la ramure d'un quart et couper les branches qui s'entrecroisent. (S'il existe une notice, la suivre, bien évidemment).

IMG_1238

IMG_1240

IMG_1243

HAUTEUR

Couramment de 2 à 5 mètres (parfois 10 m) pour une envergure de 3 à 5 mètres.

EXPOSITION

Le mirabellier apprécie le soleil.

SOL

Sol normal, à PH neutre, drainé, frais.

CULTURE ET ENTRETIEN

1) Pendant les deux premières années qui suivent la plantation, faire des apports d'eau réguliers chaque semaine en période chaude dès le mois d’avril puis une fois par quinzaine ou par mois en hiver dès le mois de novembre de façon à maintenir le sol frais. Si le sol est mal drainé, faire attention à ne pas le saturer par des apports trop importants. Ensuite, ce ne sera plus nécessaire sauf en cas de sécheresse prolongée entraînant une chute prématurée des feuilles et/ou des fruits.

2) Maintenir le sol bien désherbé sous toute la frondaison, le mirabellier n'appréciant pas la concurrence d'autres végétaux (mauvaises herbes, trèfle ou gazon…).

3) L'apport d'engrais n'est pas indispensable pour sa culture dans un sol suffisamment profond. Toutefois, un apport d'engrais potassique au printemps favorisera la fructification ou pourra s'avérer nécessaire si les feuilles jaunissent et si les fruits ne grossissent pas.

4) A l'approche de la récolte, soutenir les branches les plus chargées avec des étais pour éviter qu'elles ne cassent sous le poids des fruits.

5) Un paillage installé dès le printemps au pied du prunier évitera la pousse de mauvaises herbes et maintiendra le sol frais par diminution de l'évaporation.

TAILLE

Avant que le mirabellier ne donne ses premières prunes, effectuer une taille de formation.

Ensuite, effectuer une taille de fructification chaque année (à moins de le laisser produire naturellement ce qui est tout à fait possible).

Et tous les 5 ans environ, faire, si nécessaire (limitation du volume ou de la hauteur du fruitier…) une taille plus importante d'entretien de la ramure.

Quand tailler ?

Effectuer la taille de formation durant les 3 années qui suivent sa plantation pendant la période de repos végétatif entre novembre et début mars. Idem pour la taille d'entretien.

Pour la taille de fructification, intervenir dès le milieu de l'automne après la dernière fructification et aussi en tout début de printemps (taille en vert).

Comment tailler ?

Pour la taille de formation, choisir le port que vous souhaité pour l'arbre, c'est-à-dire la hauteur de son tronc (la première année) puis le nombre et la direction de ses charpentières (la deuxième année). La troisième année confirmer simplement ces choix de branches principales en supprimant d'éventuels nouveaux départs du tronc.

Pour une taille d'entretien, éliminer des gourmands trop vigoureux ou au contraire rajeunir votre arbre en supprimant des branches trop vieilles qui ne produisent plus et dont la végétation ne se développe plus.

La taille de fructification aura pour objectifs d'éclaircir le centre de l'arbre qui aurait tendance à se développer anarchiquement pour l'aérer (supprimer les branches qui se croisent), de maintenir le port et le volume de la végétation sur les rameaux pour favoriser la fructification (taille en vert) (faire attention à ne pas supprimer le bois de l'année précédente qui portera les fruits), de renouveler éventuellement des branches fruitières sous-charpentières trop anciennes et retombantes pour augmenter la production.

Conseils

Laisser le mirabellier s'installer quelques années avant d'intervenir, car il réagit fortement aux opérations de taille et souvent de façon peu prévisible.

Réaliser des coupes bien nettes avec des sécateurs bien aiguisés et désinfectés pour éviter de disséminer des maladies. Même chose pour les scies employées pour couper de plus grosses branches.

Après la taille, enduire les plaies les plus importantes de mastic cicatrisant pour éviter l'apparition de maladies consécutives à cette opération.

FLORAISON 

En Avril, fleurs blanches.

RECOLTE

Fin Août et Septembre, période au cours de laquelle les fruits arrivent à maturité. Un mirabellier ne commencera à produire des fruits que 3 à 4 ans après sa plantation. Un grand mirabellier adulte peut donner jusqu'à 100 kg de mirabelles par an !

La Mirabelle de Nancy est plus grosse et parsemée de taches rouges, elle est délicieuse cueillie sur l'arbre, toute fraîche. Goût sucré, chair délicieuse se détachant bien du noyau. Variété solide et de pousse rapide.

Ne récolter que les mirabelles mûres, car, contrairement à d'autres fruits (poires, abricots…) la prune ne mûrit plus une fois cueillie. Seuls les fruits mûrs se détachent facilement. Sur un même arbre, toutes les mirabelles ne mûrissant pas en même temps, la récolte nécessitera plusieurs cueillettes sur une période de 2 semaines environ.

Enlever les fruits pourris tombés au sol pour éviter la transmission de maladies.

Conservation des mirabelles

La mirabelle fraîche et mûre ne se conserve que 3 à 4 jours à température ambiante. Pour conserver les mirabelles, plusieurs méthodes :

- Les congeler après les avoir bien lavées et séchées, dénoyautées ou non.

- Les stériliser dans des bocaux après les avoir préparées de la même façon.

- Les transformer en confitures ou compotes.

- Les cuisiner sous forme de tartes ou pour accompagner diverses viandes.

A TITRE D'EXEMPLE, QUELQUES RECETTES QUE VOUS POURREZ RETROUVER SUR MON BLOG CUISINE...

TARTE AMANDINE AUX MIRABELLES et CONFITURE DE MIRABELLES A LA VERVEINE CITRONNELLE (clic sur l'intitulé)

90165605_p

90166349_p

TARTE AUX MIRABELLES SUR POUDRE DE SPECULOOS (clic sur l'intitulé)

117006153

AIGUILLETTES DE POULET AUX MIRABELLES, MIEL ET CURRY (clic sur l'intitulé)

106501473

GATEAU RENVERSE AUX MIRABELLES DE LORRAINE

98297359

TARTE SABLEE MIRABELLES ET STREUSEL (clic sur l'intitulé)

112352471

COMPOTE DE MIRABELLES A LA VANILLE (clic sur l'intitulé)

106540978

CHUTNEY DE MIRABELLES (clic sur l'intitulé)

121105023

ESPRIT DE CLAFOUTIS AUX MIRABELLES DOREES (clic sur l'intitulé)

117083832

MOELLEUX AUX MIRABELLES ET MASCARPONE "LE JULIE" (clic sur l'intitulé)

121050866

CURRY DE CREVETTES AUX MIRABELLES DE LORRAINE (clic sur l'intitulé)

112429253

Multiplication du mirabellier

Le mirabellier est le seul prunier qui se reproduise à l'identique par semis. D'autre part, planter un noyau de mirabelle est une opération extrêmement facile et économique ! Utiliser cette méthode de préférence à toutes les autres possibles.

Enterrer tout simplement à quelques centimètres de profondeur 3 ou 4 noyaux de mirabelles juste récoltés. Protéger des rongeurs ou d'un déterrage accidentel en plaçant sur le sol au-dessus un peu de grillage fin. Dès l'année suivante, au printemps, il y aura autant de pieds de mirabelliers identiques. Conserver le plus vigoureux et le repiquer en place définitive en début d'hiver suivant. Il faudra environ 6 à 7 ans après la plantation pour obtenir une première récolte.

UN PETIT PLUS !...

Nous avons des chats quelque peu indélicats parfois... L'un d'entre eux nous a détruit un hibiscus de deux mètres pourtant en prenant son tronc pour un grattoir... Comme il se dit, mieux vaut prévenir que guérir ! Voici ce que nous avons installé à notre mirabellier pour qu'il ne subisse pas le même sort !

IMG_1297

IMG_1299

IMG_1298

Et chez nous, pas de tuteur, une sardine, un collier et une cordelette entre les deux...

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Bien sûr, l'histoire est à suivre...

Par des photos, des compléments écrits... sur la durée !

Posté par bealambert à 12:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 septembre 2018

OSEILLE

Cette année, malgré la chaleur (mais elle a été bien arrosée), l'oseille a été magnifique et il a été possible d'en consommer plusieurs fois... Un petit point sur ce "légume-condiment" au goût bien particulier...

OSEILLE

Légume rustique condimentaire, vivace 

IMG_0459

L'oseille est une plante aromatique au goût acidulé d’origine asiatique et européenne que l’on trouve dans toutes les régions tempérées du globe. Elle parfume parfaitement bien les légumes, les potages, les omelettes et le saumon. C'est aussi une plante ornementale, facile à cultiver, qui possède des propriétés médicinales (vertus digestives et contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux).

C'est une plante vivace, bisanuelle, au feuillage persistant. Elle possède des feuilles ovales, charnues et brillantes, à la saveur acide. Elles sont très riches en vitamine C. Ses petites fleurs sont regroupées en longues grappes, elles sont de couleur vert-rougeâtre.

Nom : RUMEX ACETOSA

Famille : Poygonacées

PLANTATION

* Semer l’oseille en pépinière de mars à juin. Pour les semis en place, il est préférable d'attendre le mois de mai (après les gelées). Semer en poquet tous les 25 cm puis couvrir d’une fine couche de terre. Maintenir le sol légèrement humide en arrosant fréquemment. Eclaircir dès la levée pour ne garder que les plants les plus vigoureux. Continuer à arroser régulièrement.

* Planter l’oseille achetée en pot ou en godet au printemps ou à l’automne, sachant que dans les régions au climat doux, la plantation peut se réaliser toute l'année hors période de gel.

* Semer ou planter si possible en lune décroissante.

* La plante repoussera d’année en année au même endroit.

* La multiplication de l'oseille se réalise par semis, en récupérant les graines à complète maturité. Elles gardent leurs facultés germinatives durant 2 ans.

On peut aussi la multiplier par division des touffes : diviser les touffes au printemps. Les planter en prévoyant un espacement de 30 cm.

La division des touffes est conseillée tous les 3 ou 4 ans pour régénérer le pied.

Garder à l’esprit que cette plante est très envahissante car elle prolifère à grande vitesse.

HAUTEUR

De 0 mètre 20 à 1 mètre selon les variétés.

EXPOSITION

Choisir une exposition mi-ombre ou un soleil léger. L’oseille pousse en lieu frais et où le soleil n’est pas trop chaud, c’est une plante qui se plaira particulièrement dans un lieu partiellement ombragé.

SOL

L'oseille aime un sol lourd, riche, argileux, très humifère.Elle tolère mal les sols calcaires. Elle apprécie les sols neutres à acides.

On peut l'installer en pot, en bac, en jardinière, sur le rebord d'une fenêtre, mais aussi en pleine terre, en massif, rocaille ou au potager.

RECOLTE

La récolte démarre environ 2 mois après la levée.

Les feuilles de l'oseille se récoltent au fur et à mesure des besoins en privilégiant celles qui sont le plus développées. Il est conseillé d'attendre 3 mois après le semis pour récolter les premières feuilles.

La récolte est toujours plus productive dès la deuxième année de culture.

Conserver l’oseille dans le bac à légumes du réfrigérateur pour les consommer dans les 3 jours après la récolte.

L’oseille se congèle aussi très bien et pourra ainsi être consommée durant tout l’hiver.

ENTRETIEN

L'oseille est facile d'entretien.

-Eviter qu'elle ne monte en graine. Supprimer les tiges portant des fleurs pour favoriser le développement des feuilles.

-Apporter du compost décomposé ou de l'engrais au printemps.

-Arroser régulièrement en cas de fortes chaleurs. Pour la culture en pot, arroser 3 ou 4 fois par semaine.

- Biner et éliminer les mauvaises herbes.

- Dans les régions au climat froid et même si la plante est rustique, prévoir un paillage au pied.

- Rempoter annuellement l'oseille en pot.

- L'oseille peut rester à la même place pendant plusieurs années.

On ne connaît pas de parasites majeurs à l'oseille mais elle est sujette aux attaques de limaces, de pucerons et de mouche de l'oseille.

UTILISATION

L’oseille s’avère délicieuse en potage, on peut l’utiliser également en sauce avec le poisson. Elle se marie très bien avec les œufs et la volaille.

Consommer immédiatement l’oseille fraîche car elle s’abîme rapidement. Pour la conserver (pas plus de deux jours), la placer au réfrigérateur, dans une boîte hermétique. Ne la laver qu’au moment de son utilisation et sans la laisser tremper. Attention : une fois cuite, l’oseille ne se conserve pas.

Apports nutritionnels de l’oseille : 25 kcal/100 g. L’oseille est riche en vitamines C, B1 et B2. Elle contient également du magnésium, du fer et du cuivre ainsi que de la provitamine A.

EN 2016

IMG_9382

EN 2018

IMG_0460

IMG_0461

A TITRE D'EXEMPLE, UNE RECETTE QUE VOUS POURREZ RETROUVER SUR MON BLOG CUISINE...

SAUCE A L'OSEILLE POUR SAUMON

http://bellatrice.canalblog.com/archives/2018/07/24/36585441.html

120844046

120843968

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Posté par bealambert à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mai 2018

ABEILLES CHARPENTIERES : XYLOCOPA VIOLACEA

L'année dernière, nous avions construit un hôtel à insectes dans le jardin. Il est habité. Mais de gros insectes ont trouvé le tas de tronçons de branches et de tronc de notre prunier abattu par la tempête beaucoup plus intéressant ! Depuis quelques jours, j'avais observé et entendu quelques vols très sonores de "bestioles" bleutées. Du coup, je m'y suis attardée et je vous présente des insectes amis du jardin...

ABEILLES CHARPENTIERES : XYLOCOPA VIOLACEA

IMG_20180512_133605_982

Ce xylocope a creusé une galerie et y entre...

Cet insecte est l'un des plus grands et des plus impressionnants de l'ordre des Hyménoptères. Comme les abeilles domestiques, ou encore les "bourdons", cet insecte relève de la famille des Apidae. Contrairement aux espèces précitées qui vivent en colonies, le xylocope est une abeille dite "solitaire".

Cet insecte possède 4 ailes et atteint 45 à 50 mm d'envergure, pour une longueur de 25 à 30 mm. Il est noir violacé, presque bleu au niveau des ailes.

Le xylocope violacé possède un vol bruyant et ne passe pas inaperçu.

Le xylocope est un butineur, avec une "trompe" particulièrement robuste et bien développée. Ses mâchoires le sont tout autant, ce qui lui permet de creuser le bois pour nidifier, étant entendu qu'il s'attaque le plus souvent à des parties plus ou moins dégradées. Ce n'est pas un insecte xylophage, il ne s'attaque pas au bois sain.

IMG_9965

IMG_9966

Les xylocopes se reproduisent en Mai-Juin, les adultes émergent en fin d'été, et les deux sexes hivernent.

A partir d'une entrée commune, plusieurs galeries parallèles et de longueur variable sont creusées dans des tas de bûches de bois fruitier par exemple. Elles sont divisées en logettes par des cloisons de sciure amalgamée, et dans chacune d'entre-elles un oeuf est déposé, accompagné d'un agglomérat de pollen façonné par la femelle, lequel sert de nourriture pour la larve.

IMG_9967

IMG_0005

IMG_9968

Le xylocope est un insecte fort utile car doté d'un appareil buccal puissant et développé lui permettant de polliniser des fleurs que nos abeilles communes délaissent : son rôle contribue donc au maintien de la biodiversité.

IMG_9969

IMG_20180511_192835_791

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS. 

Posté par bealambert à 19:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2018

CIBOULETTE

Cà y est ! Enfin elle repousse ! Cette année elle a mis plus de temps à émerger après cet hiver froid mais les différents pieds plantés dans le potager ressurgissent...

CIBOULETTE

CONDIMENTAIRE, VIVACE

IMG_5184

IMG_6073

La ciboulette est originaire d'Orient. Cette jolie vivace bulbeuse est cultivée depuis l'Antiquité en Asie. Elle y était réputée pour ses propriétés médicinales, on s'en servait notamment pour combattre les poisons et les pertes de sang.

En France, elle serait apparue aux alentours du VIIIe siècle mais ne devient vraiment répandue pour ses qualités gustatives qu'au XVIe siècle.

La ciboulette est une plante aromatique très facile de culture et avec un rendement souvent élevé.

Elle se plaît dans le potager, au jardin, sur les terrasses et balcons. C'est une herbe indispensable pour relever les plats cuisinés. Très facile à cultiver, elle possède, en outre, des vertus apéritives et digestives.

Nom : ALLIUM SCHOENOPRASUM

Famille : Alliacées

Type : Plante condimentaire

PLANTATION

Pour semer des graines de ciboulette (le semis de ciboulette est très facile à réussir), effectuer de préférence un semis en place d’avril à mai.

Bien labourer la terre et éliminer mauvaises herbes et cailloux. Tremper les mottes dans un récipient d'eau pour bien les humidifier avant la plantation. Installer les plants en les espaçant de 30 cm environ. Arroser en pluie fine.

Pour la culture sur un balcon ou une terrasse, rempoter les plants en godets dans des pots en terre cuite de préférence et de 20 cm de diamètre environ. Utiliser de la terre de jardin mélangée à un peu de terreau et arroser régulièrement, dès que la terre est sèche.

Laisser fleurir une partie de la ciboulette afin de favoriser le semis spontané.

Une fois en fleur, ne pas hésiter à secouer la tête pour faire tomber les graines qui produiront de nouvelles pousses de ciboulette.

IMG_6074

IMG_2604

DSC09056

Il est possible de planter de jeunes plants achetés en pot tout au long du printemps jusqu’à l’été.

Au jardin et au potager, la ciboulette est l'alliée du jardinier car elle protège les légumes et rosiers des pucerons et de la maladie des taches noires.

Elle accompagne la carotte, le céleri, le concombre, le cornichon, la tomate et le

La ciboulette ne s'entend pas avec l'ail, les choux, l'échalote, la fève, le haricot, l'oignon, le piment, le pois et le poivron.

HAUTEUR

Environ 20 à 40 cm.

EXPOSITION

Ensoleillée à mi-ombre.

FLORAISON

Juin, juillet.

Couleur des fleurs : violette.

SOL

Sol frais, souple, fertile et consistant.

ENTRETIEN

Une fois en place, la ciboulette ne réclame quasiment aucun entretien, elle pousse toute seule et se multiplie facilement. Couper régulièrement la plupart des fleurs afin d’éviter que la plante ne monte en graine (sauf comme il a été dit tout à l'heure, une partie que l'on laissera volontairement pour le semis spontané, c’est la garantie de voir la ciboulette se développer).

Désherber, biner et sarcler pour aérer la terre. Une fois par mois, rabattre les tiges à quelques centimètres du sol pour aider la touffe à se régénérer.

Il faut simplement veiller à ne pas trop arroser pour ne pas faire pourrir les bulbes.

Prévoir un apport de fumier ou de compost décomposé à l'automne.

Avant l’hiver, protéger la ciboulette du froid pour pouvoir la récolter durant tout l’hiver. L’idéal est de surmonter la ciboulette d’une cloche en verre ou de la mettre dans une petite serre. La ciboulette peut pousser en hiver si les températures restent supérieures à 10°, dans ce cas, se contenter d'un paillage.
Cette plante est également très ornementale grâce à sa floraison estivale et pourra donc orner los bordures, allées et plates-bandes.

Aussi à l’aise à l’extérieur qu’à l’intérieur, on peut la cultiver durant tout l’hiver au jardin ou sur le rebord d’une fenêtre en prenant soin de lui donner le maximum de lumière et de la protéger du gel.

RECOLTE

Avril/mai à octobre, et toute l'année dans les régions très douces ou là où elle a été mise sous cloche.

On consomme les fleurs et les tiges.

IMG_5183

UTILISATION

Parfumée et aromatisante, la ciboulette est une excellente plante pour accompagner les salades, les sauces, les fromages frais et les omelettes durant tout l’été et jusqu’au début de l’automne.

QUELQUES RECETTES DANS LESQUELLES LA CIBOULETTE  EST TRES PRESENTE A DECOUVRIR SUR MON BLOG CUISINE EN CLIQUANT SUR LE TITRE DE LA RECETTE :

RADIS ROUGES AU BEURRE DE FLEURS DE CIBOULETTE

116166894

SANDWICH CAKE CONCOMBRE SAUMON RADIS

105487042

SAUCE AU YAOURT ET A LA CIBOULETTE

95636364

QUICHE JAMBON, POMMES DE TERRE MOUTARDEES, FROMAGES ET HERBES

110630440

CABILLAUD A L'ESPAGNOLE ET ECRASE DE POMMES DE TERRE AUX HERBES

111000265

Je ne cite que celles-ci à titre d'exemples mais j'en ai publié plusieurs dizaines sur mon blog !

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

 

Posté par bealambert à 18:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2018

GRAINES GERMEES … ENCORE !

Petites graines sont devenues grandes...

GRAINES GERMEES … ENCORE !

IMG_9328

Après l’alfalfa, des lentilles aussi, voici les graines germées de CRESSON (la cressonnette). Le cresson renforce la résistance et aide au drainage du foie.

Cette petite graine ovale, bistre, fait partie de la famille des mucilagineuses et est plus difficile à faire germer, je vous l'ai expliqué dans la précédente publication. Il faut un germoir et une coupelle.

Sa saveur est piquante et fraîche, plus douce que le cresson. Les pousses sont très jolies avec leurs petites feuilles vert vif.

COMMENT FAIRE GERMER LA CRESSONNETTE ?

Voir l'article sur mon blog GRAINES GERMEES ALFALFA * CRESSON (clic)

Résumé :

Faire tremper une nuit, rincer.

Etaler les graines bien à plat sur la grille de la coupelle, sans qu’elles se chevauchent.

Les deux premiers jours, laisser la grille baigner dans l’eau. Le troisième jour, changer l’eau.

Matin et soir, vaporiser un peu d’eau pour garder les graines bien humides.

Dès que les racines sont apparues sous la grille laisser un ou deux mm entre l’eau et la grille pour permettre une bonne circulation d’air entre l’eau et la grille.

Ensuite, il suffit juste de maintenir le niveau d’eau pour que les racines puissent boire et respirer.

La germination et le verdissement prennent environ 7 jours.

Au bout de 7 à 8 jours, quand les pousses sont vertes et ont atteint 4 à 5 cm, couper au ras de la grille avec des ciseaux la quantité souhaitée.

On peut laisser dans le germoir encore 3 jours ensuite il faut conserver au frais.

Pour la conservation, tirer les pousses entières avec la racine, mettre dans un bol avec un peu d’eau au réfrigérateur. Couper les racines au moment de l’utilisation.

IMG_9329

IMG_9330

UTILISATION DE LA CRESSONNETTE GERMEE

Parsemer sur du riz.

IMG_9332

Parsemer sur une salade de pommes de terre.

Répartir sur des sandwiches, des salades, des tartines...

Mixer avec une sauce pour agrémenter du poisson ou des œufs durs.

*

Une petite recette avec les fraines germées d'alfalfa...

TARTINES DE THON, FROMAGE FRAIS ET AVOCAT AUX GRAINES GERMEES

http://bellatrice.canalblog.com/archives/2018/03/03/36194866.html

sur mon blog cuisine ...

IMG_9313

 LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Posté par bealambert à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


02 mars 2018

GRAINES GERMEES ... SUITE !

Juste quelques photos aujourd'hui pour suivre la progression de mes graines d'alfalfa et de cresson...

GRAINES GERMEES ... SUITE !

IMG_9289

Après cinq jours de germination...

IMG_9290

L'alfalfa...

IMG_9291

... et le cresson.

Encore un peu de patience et nous pourrons les consommer... avant d'en planter d'autres !

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Posté par bealambert à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2018

GRAINES GERMEES

GRAINES GERMEES

ALFALFA * CRESSON

IMG_9235

IMG_9247

Depuis deux jours j'ai mis en culture des graines d'alfalfa (légumineuse plus connue sous le terme de luzerne, d'une grande richesse pour la santé) et des graines de cresson (légume feuille connu pour ses vertus désintoxiquantes, reconstituantes, dépuratives, diurétiques, stimulantes et tonifiantes).

L'ALFALFA

Le nom “Alfalfa” vient de l’Arabe et signifie “père de toute nourriture”. Les graines ont été retrouvées dans les tombes des pharaons d’Égypte. L’alfalfa a une culture très  facile et c’est une des graines les plus connues et les plus appréciées.

IMG_9259

MODE DE CULTURE

- Faire tremper les graines une nuit.

- Rincer dans un tamis.

- Répartir en fine couche sur un plateau.

- Arroser 2 à 3 fois par jour.

- Laisser pousser 2 à 3 cm. Rincer avant de consommer.

Moi, j'utilise le germoir Germline offert par mon partenaire NATURA SENSE.

IMG_9248

LE CRESSON

Le cresson est une plante herbacée, originaire du Moyen-Orient. Etymologiquement, il vient du francique « kresso » qui veut dire « rampant ». Cependant, les Romains, les Grecs et les Egyptiens en consommaient et l’appréciaient. La graine germée de cresson peut être considérée comme une épice fraîche. Elle porte le nom botanique de lepidium sativum. Très digeste, elle contient un antibiotique naturel.

IMG_9260

MODE DE CULTURE

- Faire tremper les graines une nuit.

- Rincer dans un tamis.

- Répartir en fine couche sur un plateau.

- Arroser 2 à 3 fois par jour.

- Laisser pousser 4 à 5 cm. Rincer avant de consommer.

Moi, j'utilise le germoir Germline offert par mon partenaire NATURA SENSE.

Comme les graines de moutarde, de cressonnette, de roquette, de basilic, ces graines s'entourent d'un mucilage, une sorte de gélatine, lorsqu'elles sont humidifiées. Pas de germination dans un bocal classique, sous peine d'obtenir du mucilage moisi plutôt que des petites pousses aromatiques ! Une solution : il faut mélanger les graines mucilagineuses à des graines d'alfafa qui absorbent le mucilage.

LA SUITE DANS QUELQUES JOURS !

Merci à mon partenaire NATURA SENSE.

logo

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Posté par bealambert à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 février 2018

VERS UNE CUISINE SAINE AVEC UNE CULTURE SAINE...

De plus en plus, on utilise les graines germées dans bien des recettes. Je n'en trouve pas toujours quand j'en cherche aussi ai-je décidé de me lancer dans la germination dans ma cuisine ! Je fais un article commun aujourd'hui sur mon blog cuisine (http://bellatrice.canalblog.com/)  et mon blog nature et par la suite, je ferai des articles plus spécifiques à l'un ou à l'autre blog...

VERS UNE CUISINE SAINE AVEC UNE CULTURE SAINE...

IMG_9198

J'ai le plaisir de vous présenter mon premier partenaire sur ce blog : NATURA SENSE (pour cuisiner bon et sain pour une vitalité retrouvée).
Sur ce site http://www.natura-sense.com, on trouve :
des extracteurs de jus, des blenders, des déshydrateurs, des germoirs, des graines, du matériel pour le sous-vide, des livres (on découvre des livres remplis d’astuces et de conseils pour adopter une alimentation saine, des guides sur la façon de se nourrir simplement avec des plats nutritifs et riches en vitamines. Végétarien, amateur de soupes détox ou soucieux de manger sain, on trouve le livre dont on a besoin pour cuisiner et manger bio. Des recettes de jus santé, mais aussi des idées de cuisine vegan ou à base de graines germées.) et également un blog et des recettes.

Les bénéfices pour la santé et la vitalité des graines germées sont aujourd’hui reconnus. Consommées comme aliments crus, les graines germées sont extra riches en protéines, vitamines, minéraux, oligo-éléments, antioxydants, elles sont hypocaloriques et rassasiantes, riches en fibres et très digestes. Compléter son alimentation avec des graines germées s’avère presque essentiel pour compenser une alimentation mal équilibrée et souvent carencée pour rester en bonne forme et se maintenir en bonne santé.

Merci infiniment Elise pour la confiance que vous avez bien voulu m'accorder. Voici ce que contient mon colis :

1- UN GERMOIR A DEUX ETAGES

Le germoir Germline à 2 étages se compose de trois éléments : un égouttoir, un couvercle et deux plateaux de germination.

IMG_9199

IMG_9200

 

Les points forts de ce germoir :

  • Peu encombrant

  • Sans phtalates

  • Sans Bisphénol A

  • Possibilité d’ajouter des étages supplémentaires

Avec un minimum d’encombrement et un maximum de simplicité, on peut profiter de tous les bénéfices des graines à germer avec ce germoir à 2 étages Germline.

Les germoirs sont trop souvent encombrants. Avec une base carrée de 16,5 cm de côté, le germoir à 2 étages Germline est idéal, quel que soit l'espace disponible. Avec ses deux étages en hauteur, on peut varier les types de graines à germer ou décaler les dates de mise en pousse et donc de récolte. Conçu sans phtalates ni Bisphénol A, le germoir à 2 étages Germline garantit une pousse saine des graines, sans contamination chimique.

Le germoir à 2 étages ne nécessite pas de terreau, juste de l’eau.
Il est tellement simple d’utilisation que les enfants peuvent participer à la germination des graines familiales.
La mise en germination des graines est rapide. Voici comment pratiquer :

- Faire tremper les graines à germer une nuit (prévoir une cuillère à soupe de graines par plateau) dans un verre d'eau.

- Placer les graines par étage en les étalant.

- Rincer les graines sous l’eau au-dessus de l'évier.

- Mettre les deux étages l’un sur l’autre en quinconce et les placer sur l’égouttoir.

- Vider l’égouttoir du résidu d’eau de rinçage.

- Recouvrir l’étage du haut avec le couvercle.

Pour leur entretien, rincer les graines deux fois par jour sur la durée de germination, qui varie d’un type de graine à l’autre.

Germline propose des accessoires pour sa gamme de germoirs, avec des étages supplémentaires. (Superposition jusqu’à 7 étages, toujours sur une base carrée de 16,5 cm).

2- UN LIVRE

« FAIRE POUSSER SES GRAINES GERMEES »

de Rita Galchus chez Larousse

IMG_9201

IMG_9202

Ce livre de 160 pages (édité en 2014) présente les bienfaits des graines germées avec les rubriques suivantes : 

1- Les bénéfices des graines germées.

2- Choisissez votre germoir.

3- Que de graines différentes !

4- Les légumineuses.

5- Les céréales.

6- Les pousses feuillées.

7- Les graines mucilagineuses.

8- Les grands germes.

9- Les herbes.

10- Que faire avec les graines germées ?

11- Le guide des germinations.

Je m'y mets de ce pas et je vous tiens au courant de mes expériences ! Et j'espère des recettes que je pourrai concocter...

logo

 

Posté par bealambert à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 octobre 2017

COURGETTES : UNE PLANTE FACILE AU POTAGER

J'en avais sur mon balcon, j'en ai maintenant au potager, et hormis les tendres et jeunes courgettes que l'on aimerait déguster et que parfois les limaces nous grignotent en douce, c'est une culture valorisante et facile. Et en cuisine, c'est une mine ! 

COURGETTES : UNE PLANTE FACILE AU POTAGER

IMG_8021

P1010311

P1010945

La courgette est un légume facile à cultiver qui enchantera les papilles de l’été à l’automne. Originaire d’Amérique centrale, la courgette est en fait une jeune courge cueillie avant sa maturité complète (dans la langue française, le fameux diminutif -ette !). Elle a aussi l’avantage de donner en été de très belles fleurs jaunes, comestibles (à farcir, en beignets...).

Considérée comme une plante rampante, ses fruits longs ou arrondis sont riches en eau (95%), calcium, magnésium et potassium. Elle est aussi riche en  minéraux, vitamines, fibres et oligo-éléments.

La courgette, de couleur verte, blanche ou jaune, de forme ronde ou allongée, offre de nombreuses variétés avec autant de saveurs à déguster et à essayer dans le potager.

Parmi les variétés de courgettes intéressantes, on retiendra ‘Ambassador’, ‘Black beauty’, ‘Diamant’, ‘Gold rush’, ‘Précoce maraîchère’, ‘Splendor’, ou encore ‘Ronde de Nice’ avec ses délicieux fruits ronds. Personnellement, je plante des 'Tarmino' et je les trouve productives, résistantes et savoureuses.

Nom : CUCURBITA PEPO
Famille : Cucurbitacées
Type : Légume

PLANTATION

La courgette est un fruit/légume qui se cultive dans toutes nos régions et qui demande deux choses : du soleil et de l’eau.

La culture de la courgette se fait, soit par semis du printemps à l’été, soit par plantation de jeunes plants achetés dans le commerce dès le début de l’été.

Le semis de courgette est parmi les plus faciles à réaliser et convient donc parfaitement au jardinier débutant.

Semis de courgettes sous abri

Le semis sous abri commence à partir de mars-avril. Semer en poquet dans des petits godets à raison de 2-3 graines par godet. Recouvrir légèrement de terreau puis arroser en pluie fine de manière à maintenir le substrat légèrement humide. Une fois les jeunes plants levés, repiquer les plus vigoureux en pleine terre à partir d’avril ou mai selon les régions.

PREVOIR ENVIRON 1 METRE CARRE PAR PIED CAR LA COURGETTE A BESOIN DE PLACE POUR SE DÉVELOPPER.

Semis de courgettes en pleine terre

Le semis en terre directement en place a lieu à partir de fin avril-début mai et jusqu’à la fin de l’été , après tout risque de gelée (attendre la fin de tout risque de gelée dans votre région).

Utiliser la méthode de semis dite en poquet à environ 2 ou 3 cm de profondeur et en respectant un espace de 60 à 80 cm entre chaque poquet. Lorsque les plants atteignent 8 à 10 cm de haut, les éclaircir pour qu’ils se développent normalement. En cas de choix de semis en pot, repiquer en pleine terre 4 à 6 semaines plus tard. Cela a l’avantage de protéger les jeunes plants contre les limaces jusqu’à leur bon développement.

Un conseil : La courgette a besoin d’être pollinisée par des pieds mâles et femelles pour donner des courgettes. Il est donc nécessaire d’avoir plusieurs plants pour bien se développer et favoriser la récolte.

 Plants du commerce

Si on ne fait pas les semis soi-même, on peut planter des courgettes achetées en godet dès la fin du printemps ou au début de l’été. De préférence des plants BIO. Ne pas mettre en terre trop tôt car un manque de soleil ou trop d’humidité pourrait lui être fatale. Respecter l’espacement nécessaire pour un bon développement des courgettes (environ 1m en tous sens par pied). Arroser régulièrement, surtout au début, pour favoriser l’enracinement.

HAUTEUR

De 30 à 40 cm.

IMG_7784

EXPOSITION

Ensoleillée.

FLORAISON, RECOLTE

La récolte a lieu environ 2 mois après les semis.

La croissance des courgettes est très rapide, il faut donc veiller à leur développement car, trop grosses, elles sont moins bonnes que lorsque elles sont de bonne taille. Plus la chair est tendre et plus elle sera savoureuse et digeste.

Plus on la laisse grossir et plus les graines deviennent importantes en nombre et en taille. Il est préférable de les cueillir lorsque leur taille ne dépasse pas 20 cm pour les longues, et 10 cm de diamètre pour les rondes. Au-delà de cette taille, elle perdent en saveur.

IMG_7638

IMG_7701

SOL

Plutôt léger mais surtout bien drainé.

ENTRETIEN

Si la culture des courgettes est très facile, l’entretien réclame quelque soins pour parvenir à une belle récolte. Quelques gestes participeront à la qualité gustative des courgettes mais aussi à éviter les maladies.

1) Supprimer les mauvaises herbes au fur et à mesure.

2) Arroser en cas de fortes chaleurs en évitant de mouiller le feuillage au risque de voir apparaître l’oïdium de la courgette.

3) Retirer les feuilles abîmées au fur et à mesure, surtout si elles montrent des signes de maladie.

Protéger les courgettes contre l’oïdium

Cette fine pellicule blanche qui recouvre les feuilles de courgettes, telle une poudre blanche, et qui empoisonne les plants de courgettes s’appelle l’oïdium.

Cette maladie est un champignon qui aspire la sève au point d’épuiser la plante qui finit par s’affaiblir et dans certains cas par mourir. Un traitement adéquat et en temps voulu est indispensable pour venir à bout de l’oïdium qui pourrait même contaminer la plupart des plantations cucurbitacées de votre potager comme les courges et citrouilles, les concombres ou les melons.

1) Utiliser un sécateur préalablement désinfecté à l’alcool à 90°.

2) Couper et détruire les feuilles malades dès l’apparition de l’oïdium (ne jamais les mettre au compost).

3) Essuyer votre sécateur à l’alcool à 90° après chaque coupe.

4) Pulvériser ensuite une solution à base de soufre (sous l’appelation « Soufre pulvérisation » dans le commerce). Ce que je fais (bio) : utiliser le bicarbonate de soude à raison de 5 g par litre d’eau + une cuillerée à café de savon de Marseille.

Pris tout de suite, ce traitement devrait stopper la progression de cette maladie.

Eviter de mouiller les feuilles lors de l’arrosage, c’est le meilleur rempart contre l’oïdium.

IMG_7702

P1010878

QUELQUES RECETTES REALISEES AVEC DES COURGETTES A DECOUVRIR SUR MON BLOG CUISINE EN CLIQUANT SUR LE TITRE DE LA RECETTE :

QUICHE AU BOURSIN, COURGETTES ET CAROTTES

PETITS FLANS DE COURGETTES MOUTARDE ET THYM

GATEAU "INVISIBLE" COURGETTE CHEDDAR

MOELLEUX CHOCOLAT ET COURGETTE

QUICHE AUX COURGETTES, BOURSIN ET MENTHE

GRATIN DE COURGETTES AU RIZ, LARDONS ET FROMAGE FONDU

TARTE COURGETTES LARDONS CURRY

CARPACCIO DE COURGETTES, NOIX ET CHEVRE

... etc

 LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Posté par bealambert à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2017

UNE ANNEE AVEC LA VIGNE AU POTAGER !

Il y a six ans, nous avons eu envie d'un arceau dans le potager. J'y ai planté d'un côté un rosier blanc grimpant, cadeau d'une de mes amies, et de l'autre...un cep de vigne ! Maintenant les deux se disputent harmonieusement la place, c'est magnifique !

UNE ANNEE AVEC LA VIGNE AU POTAGER !

Arbuste fruitier

IMG_7935

DSC00438

La vigne est un bel arbre fruitier qui nous régale de son raisin a la fin de l’été.

Il faut quelques petits gestes qui permettront d’arriver rapidement à de très belles récoltes. La vigne est un formidable arbuste à cultiver dans son propre jardin. Certaines espèces sont parfaitement adaptées à la production de fruits à consommer nature comme le chasselas. 

Nom : VITIS VINIFERA
Famille : Vitacées
Type : Arbuste fruitier

PLANTATION

Il est recommandé de planter la vigne à l’automne ou au printemps. Mais la meilleure période reste l’automne car elle favorise l’enracinement avant l’hiver et donc la reprise au printemps.

En dehors de ces périodes, éviter les gelées ou les fortes chaleurs pour planter.

Au printemps ou en été, penser à arroser régulièrement après la plantation afin de faciliter l’enracinement et la reprise.

La vigne a besoin d’une situation ensoleillée car sans ça elle ne produira pas de fruits.

La vigne redoute les vents trop forts mais aussi les endroits confinés qui favorisent l’apparition de certains champignons comme le mildiou.

La vigne aime les sols bien drainés et redoute l’eau stagnante.

HAUTEUR

De 2 à 5 mètres.

EXPOSITION

Ensoleillée.

FEUILLAGE, FRUCTIFICATION, RECOLTE

 

Feuillage caduc. Récolte en septembre-octobre pour l'ensemble des variétés.

IMG_2692

IMG_2758

Les feuilles toutes neuves au printemps...

VIGNE 2017 1

IMG_2762

La fructification...

IMG_4016

Jolie grappe !

IMG_4147

Les couleurs de l'automne pointent leur nez à la maturité des grappes...

IMG_8019

La première partie de la récolte !

SOL

Ordinaire, calcaire et bien drainé.

TAILLE, ENTRETIEN

La taille de la vigne s’effectue de novembre à mi-avril à condition qu’il ne gèle pas. C’est à ce moment qu’elle est en repos végétatif. Elle est importante car elle conditionne la qualité de la récolte des raisins, elle permet de maîtriser la pousse vigoureuse des lianes et limite aussi les maladies.

On taille la vigne à 2 reprises : à la fin de l’hiver après les fortes gelées et en été lors de la fructification. On en profite également pour mettre de l’engrais bio pour fruitier, c’est la garantie d’une récolte abondante.

Taille pour avoir de belles grappes

Eliminer d’abord le bois mort. Eliminer ensuite les tiges qui poussent à la base du vieux bois. Il faut après se focaliser sur les tiges qui ont poussé durant l’année écoulée : Couper ces tiges en laissant au moins 3 bourgeons (yeux) par tige. Ce sont elles qui seront les plus fertiles et qui donneront du raisin. Si toute la tige est coupée, il n'y aura pas de raisin.
Au fil des ans, faire en sorte de supprimer le vieux bois pour laisser place aux nouvelles pousses. Il faut renouveler la vigne au fil des ans en supprimant le plus vieux bois et en laissant de nouvelles pousses prendre de l’ampleur.
Elles deviendront les plus importantes et un jour seront à leur tour supprimées.

Tailler la vigne en hiver : La vigne est, à ce moment, en repos végétatif et la sève est descendue. La période idéale est donc entre février et mars, en évitant les périodes de gelées. S'il fait doux dans la région, il est possible de commencer la taille de la vigne dès la chute des feuilles. La taille de la vigne repose sur la sélection des bourgeons que l’on appelle aussi des yeux. Certains ne donneront pas de raisins alors que d’autres seront très fertiles. Les bourgeons les plus fertiles : ce sont ceux qui apparaissent sur le bois d’un an (celui qui a poussé l’année précédente). Les bourgeons qui ne donneront rien : ce sont ceux qui poussent à l’aisselle du vieux bois (celui de plus d’un an) ou d’un rameau déjà coupé.

Taille de printemps dans les régions froides : Dans les régions les plus froides où de fortes gelées peuvent encore survenir en mars, vous pourrez attendre le tout début du printemps pour tailler mais c’est le dernier moment.

Tailler la vigne en été : Il s’agit d’une taille de fructification, elle n’est pas obligatoireElle consiste à limiter le nombre de grappes à 5 maximum par sarment et à couper au plus court les sarments qui n’en ont pas. Il est possible également d'éliminer les toutes petites grappes car leur rendement sera faible.

 

 La vigne est un arbuste malheureusement assez fragile et quelques précautions s’imposent pour éviter les maladies, notamment le mildiou (taches brunâtres sur les feuilles) ou l’oïdium (duvet blanchâtre qui apparaît sur les feuilles. Les raisins se rabougrissent, se dessèchent et pourrissent sur les branches). Il y a aussi l'érinose (boursouflures ou cloques vertes ou rouges sur les feuilles).

Contre le mildiou, effectuer un traitement préventif régulier bio à la bouillie bordelaise. Ce fongicide efficace en traitement préventif doit être appliqué par pulvérisation des feuilles dès le bourgeonnement et jusqu’à 15 jours maximum avant la récolte du raisin.

Le bicarbonate est également un excellent traitement contre le mildiou. Diluer 1 cuillerée à soupe de bicarbonate dans 1 litre d’eau (idéalement de l’eau de pluie ou de l’eau minérale qui est moins calcaire). Par temps sec, pulvériser cette solution sur toutes les feuilles en prenant soin de bien atteindre le dessus et le dessous des feuilles.

IMG_7634

QUELQUES RECETTES REALISEES AVEC DES RAISINS FRAIS A DECOUVRIR SUR MON BLOG CUISINE EN CLIQUANT SUR LE TITRE DE LA RECETTE :

PINTADE FERMIERE AU COGNAC ET AUX RAISINS

GATEAU MOELLEUX AUX RAISINS NOIRS ET AUX POMMES (avec les raisins de chez nous !)

IMG_8038

BROCHETTES AUX DEUX RAISINS ET AUX DEUX FROMAGES

...*...

IMG_8045

Quand la lumière sublime les grains de raisin...

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

 

Posté par bealambert à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,