L'automne, c'est la saison pour planter les arbres... Si vous suivez mon blog, peut-être vous souvenez-vous que notre vieux prunier Reine-Claude s'était effondré un jour de grand vent en juin 2017 (depuis, les xylocopes ont élu domicile dans les morceaux de son tronc et de ses branches, la vie continue !)... Eh bien voici un "petit jeune" qui vient combler le manque, offert à mon cher et tendre par ses collègues. Un petit mirabellier vigoureux et plein de promesses ! Un topo s'imposait...

MIRABELLIER

Arbre fruitier, Vivace, Caduc

IMG_1245

106501567

117008698

Cà, c'est ce que nous espérons dans quelques années !

*

Grecs et Romains connaissaient et appréciaient déjà les mirabelles... Sous-espèce du prunier, le mirabellier est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus, originaire d’Asie et d’Europe et introduit en France à l’époque des croisades. Depuis cette époque, la mirabelle est devenue l’un des fruits emblématiques dans le Nord-Est. En Lorraine et en Alsace, il bénéficie d’une appellation d’origine. Le mirabellier peut être planté dans toutes les régions du monde jouissant d’un climat tempéré. Il supporte les altitudes jusqu’à environ mille mètres. C’est un arbre autofertile, car il porte des fleurs mâles et femelles. Du printemps à l'automne, le mirabellier offre une floraison abondante suivie d'une production généreuse de petites prunes dorées aussi goûteuses que décoratives. Facile à cultiver au jardin, il s'adapte facilement dans toutes nos régions. Il est très productif. Ses fruits riches en vitamine C sont sucrés. L’espèce bénéficie d’une longue durée de vie et se décline en plusieurs variétés.

Nom : PRUNUS DOMESTICA MIRABELLA

Famille : Rosacées

PLANTATION

Il doit être planté sur un sol nu, libre de gazon et de toutes autres herbes, dans des régions où la chaleur n’est pas extrême de jour ou de nuit. Cela étant, pour assurer sa maturation, il doit bénéficier d’une belle exposition au soleil et rester à l’abri des vents violents. Le mirabellier peut être cultivé pratiquement dans tous types de sols. Bien qu'autofertile, un mirabellier produira plus s'il est installé proche d'une autre variété de prunier (telle que les pruniers Reine Claude).

A quel moment planter un mirabellier ?

En raison de ses fortes capacités d’adaptation, il peut être planté toute l’année s’il est déjà en conteneur.

La période la plus propice reste cependant celle de l’automne où le sol n’est pas gelé.

Par contre, un mirabellier à racines nues doit être mis en terre entre le mois de novembre et de mars.

 Comment planter un mirabellier ? 

Préparer un trou de 80 centimètres en tous sens et planter solidement un tuteur en face pour les arbres tiges. Faire tremper la motte dans l'eau quelques minutes. Egoutter et placer au centre du trou en laissant le collet au-dessus de la surface du sol. Combler l'espace vide avec du terreau jusqu'à recouvrir la motte. Tasser avec le pied, former une cuvette d'arrosage. Arroser abondamment. Réduire la longueur de la ramure d'un quart et couper les branches qui s'entrecroisent. (S'il existe une notice, la suivre, bien évidemment).

IMG_1238

IMG_1240

IMG_1243

HAUTEUR

Couramment de 2 à 5 mètres (parfois 10 m) pour une envergure de 3 à 5 mètres.

EXPOSITION

Le mirabellier apprécie le soleil.

SOL

Sol normal, à PH neutre, drainé, frais.

CULTURE ET ENTRETIEN

1) Pendant les deux premières années qui suivent la plantation, faire des apports d'eau réguliers chaque semaine en période chaude dès le mois d’avril puis une fois par quinzaine ou par mois en hiver dès le mois de novembre de façon à maintenir le sol frais. Si le sol est mal drainé, faire attention à ne pas le saturer par des apports trop importants. Ensuite, ce ne sera plus nécessaire sauf en cas de sécheresse prolongée entraînant une chute prématurée des feuilles et/ou des fruits.

2) Maintenir le sol bien désherbé sous toute la frondaison, le mirabellier n'appréciant pas la concurrence d'autres végétaux (mauvaises herbes, trèfle ou gazon…).

3) L'apport d'engrais n'est pas indispensable pour sa culture dans un sol suffisamment profond. Toutefois, un apport d'engrais potassique au printemps favorisera la fructification ou pourra s'avérer nécessaire si les feuilles jaunissent et si les fruits ne grossissent pas.

4) A l'approche de la récolte, soutenir les branches les plus chargées avec des étais pour éviter qu'elles ne cassent sous le poids des fruits.

5) Un paillage installé dès le printemps au pied du prunier évitera la pousse de mauvaises herbes et maintiendra le sol frais par diminution de l'évaporation.

TAILLE

Avant que le mirabellier ne donne ses premières prunes, effectuer une taille de formation.

Ensuite, effectuer une taille de fructification chaque année (à moins de le laisser produire naturellement ce qui est tout à fait possible).

Et tous les 5 ans environ, faire, si nécessaire (limitation du volume ou de la hauteur du fruitier…) une taille plus importante d'entretien de la ramure.

Quand tailler ?

Effectuer la taille de formation durant les 3 années qui suivent sa plantation pendant la période de repos végétatif entre novembre et début mars. Idem pour la taille d'entretien.

Pour la taille de fructification, intervenir dès le milieu de l'automne après la dernière fructification et aussi en tout début de printemps (taille en vert).

Comment tailler ?

Pour la taille de formation, choisir le port que vous souhaité pour l'arbre, c'est-à-dire la hauteur de son tronc (la première année) puis le nombre et la direction de ses charpentières (la deuxième année). La troisième année confirmer simplement ces choix de branches principales en supprimant d'éventuels nouveaux départs du tronc.

Pour une taille d'entretien, éliminer des gourmands trop vigoureux ou au contraire rajeunir votre arbre en supprimant des branches trop vieilles qui ne produisent plus et dont la végétation ne se développe plus.

La taille de fructification aura pour objectifs d'éclaircir le centre de l'arbre qui aurait tendance à se développer anarchiquement pour l'aérer (supprimer les branches qui se croisent), de maintenir le port et le volume de la végétation sur les rameaux pour favoriser la fructification (taille en vert) (faire attention à ne pas supprimer le bois de l'année précédente qui portera les fruits), de renouveler éventuellement des branches fruitières sous-charpentières trop anciennes et retombantes pour augmenter la production.

Conseils

Laisser le mirabellier s'installer quelques années avant d'intervenir, car il réagit fortement aux opérations de taille et souvent de façon peu prévisible.

Réaliser des coupes bien nettes avec des sécateurs bien aiguisés et désinfectés pour éviter de disséminer des maladies. Même chose pour les scies employées pour couper de plus grosses branches.

Après la taille, enduire les plaies les plus importantes de mastic cicatrisant pour éviter l'apparition de maladies consécutives à cette opération.

FLORAISON 

En Avril, fleurs blanches.

RECOLTE

Fin Août et Septembre, période au cours de laquelle les fruits arrivent à maturité. Un mirabellier ne commencera à produire des fruits que 3 à 4 ans après sa plantation. Un grand mirabellier adulte peut donner jusqu'à 100 kg de mirabelles par an !

La Mirabelle de Nancy est plus grosse et parsemée de taches rouges, elle est délicieuse cueillie sur l'arbre, toute fraîche. Goût sucré, chair délicieuse se détachant bien du noyau. Variété solide et de pousse rapide.

Ne récolter que les mirabelles mûres, car, contrairement à d'autres fruits (poires, abricots…) la prune ne mûrit plus une fois cueillie. Seuls les fruits mûrs se détachent facilement. Sur un même arbre, toutes les mirabelles ne mûrissant pas en même temps, la récolte nécessitera plusieurs cueillettes sur une période de 2 semaines environ.

Enlever les fruits pourris tombés au sol pour éviter la transmission de maladies.

Conservation des mirabelles

La mirabelle fraîche et mûre ne se conserve que 3 à 4 jours à température ambiante. Pour conserver les mirabelles, plusieurs méthodes :

- Les congeler après les avoir bien lavées et séchées, dénoyautées ou non.

- Les stériliser dans des bocaux après les avoir préparées de la même façon.

- Les transformer en confitures ou compotes.

- Les cuisiner sous forme de tartes ou pour accompagner diverses viandes.

A TITRE D'EXEMPLE, QUELQUES RECETTES QUE VOUS POURREZ RETROUVER SUR MON BLOG CUISINE...

TARTE AMANDINE AUX MIRABELLES et CONFITURE DE MIRABELLES A LA VERVEINE CITRONNELLE (clic sur l'intitulé)

90165605_p

90166349_p

TARTE AUX MIRABELLES SUR POUDRE DE SPECULOOS (clic sur l'intitulé)

117006153

AIGUILLETTES DE POULET AUX MIRABELLES, MIEL ET CURRY (clic sur l'intitulé)

106501473

GATEAU RENVERSE AUX MIRABELLES DE LORRAINE

98297359

TARTE SABLEE MIRABELLES ET STREUSEL (clic sur l'intitulé)

112352471

COMPOTE DE MIRABELLES A LA VANILLE (clic sur l'intitulé)

106540978

CHUTNEY DE MIRABELLES (clic sur l'intitulé)

121105023

ESPRIT DE CLAFOUTIS AUX MIRABELLES DOREES (clic sur l'intitulé)

117083832

MOELLEUX AUX MIRABELLES ET MASCARPONE "LE JULIE" (clic sur l'intitulé)

121050866

CURRY DE CREVETTES AUX MIRABELLES DE LORRAINE (clic sur l'intitulé)

112429253

Multiplication du mirabellier

Le mirabellier est le seul prunier qui se reproduise à l'identique par semis. D'autre part, planter un noyau de mirabelle est une opération extrêmement facile et économique ! Utiliser cette méthode de préférence à toutes les autres possibles.

Enterrer tout simplement à quelques centimètres de profondeur 3 ou 4 noyaux de mirabelles juste récoltés. Protéger des rongeurs ou d'un déterrage accidentel en plaçant sur le sol au-dessus un peu de grillage fin. Dès l'année suivante, au printemps, il y aura autant de pieds de mirabelliers identiques. Conserver le plus vigoureux et le repiquer en place définitive en début d'hiver suivant. Il faudra environ 6 à 7 ans après la plantation pour obtenir une première récolte.

UN PETIT PLUS !...

Nous avons des chats quelque peu indélicats parfois... L'un d'entre eux nous a détruit un hibiscus de deux mètres pourtant en prenant son tronc pour un grattoir... Comme il se dit, mieux vaut prévenir que guérir ! Voici ce que nous avons installé à notre mirabellier pour qu'il ne subisse pas le même sort !

IMG_1297

IMG_1299

IMG_1298

Et chez nous, pas de tuteur, une sardine, un collier et une cordelette entre les deux...

LES PHOTOS SONT TOUTES PERSONNELLES ET PRISES PAR MES SOINS.

Bien sûr, l'histoire est à suivre...

Par des photos, des compléments écrits... sur la durée !